Vos 24 Heures du Mans 2022 !

Forum dédié à l'épreuve mythique des 24h du Mans sur le circuit de la Sarthe
Avatar de l’utilisateur
Nordschleife
Pilote Platinium
Pilote Platinium
Messages : 826
Inscription : 17 mai 2021, 20:39
Localisation : Massif Central
Voiture : Honda NSX GT3

Allez chers amis racontez-nous votre semaine mancelle ! :-D


RIP Risitas (1956-2021) idole de toute une génération de kheys.
Avatar de l’utilisateur
Tique
Pilote Gold
Pilote Gold
Messages : 376
Inscription : 14 mai 2021, 21:31
Localisation : Paname

Et bien mes 24 Heures du Mans ont commencé par le pesage, pas le vendredi car il y a travail et l'école pour les enfants mais le samedi. Départ le vendredi de la maison et arrivé vendredi soir sur Le Mans, une petite nuit d’hôtel en famille et direction centre-ville. On arrive assez tôt donc assez facile de se garer et nous avons pu apprécier les voitures et les interviews avec un petit repos dans un des restaurant de la place de la république. Une fois les Toyota passées, direction voiture et nous avons pris le chemin de la Bretagne pour passer un week-end en famille. Assez content de retrouver l'atmosphère du pesage. Des photos sympas, des pilotes disponibles, la semaine du Mans était lancée.
 
Nous sommes ensuite de retour sur le Mans le jeudi soir (je sais, c'est mal, mais les enfants ont loupé une journée d'école). Trop tard pour l'hyperpole (eh oui, il y a quand même 4 heures de routes), mais nous avons pu voir la dernière séance d'essai libre en famille. Une bonne atmosphère, les gens sont contents de se retrouver, l'ambiance du camping est cool (nous étions au Tertre Rouge cette année). Réveil le vendredi matin et pas grand-chose à faire car ce sont des courses supports et nous n'avons pas un grand intérêt pour celle-ci... On profite pour faire les devoirs des enfants et on décolle en fin de matinée afin de faire le village et acheter des miniatures, des t-shirts et nous nous restaurons. Vu que la visite des stands est à partir de 14;30, on traine un peu. Ouverture des stands à 15:00, on remonte rapidement la pitlane avec un arrêt prolonger chez TDS afin de faire dédicacer une BD. Pour le reste, nous n'avons pas trainer car la parade était à 17:30 en centre-ville Un petit coup de tramway et nous revoilà à la place de la république et là je trouve qu'il y a vraiment du monde, en tout cas beaucoup plus que dans mes souvenirs. Ambiance Tour de France avec les distributions de babioles par les pilotes, c'était sympa, la famille a adoré. Un fois fini, direction le camping. On mange et ensuite on divague dans le village, on prend quelques boissons au pub et profitons des groupes qui y jouent et nous finissons au concert. On voit que le public se rajeuni car je n’avais pas de souvenir d'avoir de la techno au Mans ;) Après, la scène avait été relocalisé sur le Bugatti. J'ai quand même une préférence dans la zone Dunlop car avec la "fête foraine" minimaliste, cela remplissait la zone. A voir s’ils vont continuer comme cela.
 
Pour le samedi, départ du camping vers 11:00, en remontant vers la ligne droite des stands, on profite de la restauration sur le circuit. A noté qu'il y a un net progrès par rapport à l'année dernière. C'est cher mais il est possible de manger. On se pose dans notre tribune et nous profitons du protocole de départ. 16:00 arrive et nous sommes tout exité de voir débuter cette nouvelle édition et la, bim, l'Oreca 07 qui sort devant nos yeux et une des Oreca 07 d'Algarve s'arrête à la sortie de la pit lane et les commissaire la pousse afin qu'elle rentre en marche arrière dans les stands. Elle redémarra ensuite. Pour United, je me dis que cela vient de touer leur course et pour Algarve, je me demande s’il est vraiment possible de faire ce qui a été fait. Autre fait marquant, la performance de l’Alpine qui a perdu des places et qui ne semble pas compétitive du tout. On reste encore en peu sur cette zone et ensuite nous avons commencé notre pèlerinage sur le circuit pour voir les voitures en différentes situation. Course en Hypercar soporifique, Très bonne en LMP2, en GTE Pro, les Corvette semblent bien parti et en Am, les Aston remontent bien. Les Féfé semble hors du coup en Pro et en Am. On rentre grosso modo vers 00:00 au camping pour une "nuit" de sommeil bien mérité.
 
Réveil le matin, petit déj et démontage de la tente afin d'être le plus opérationnel possible à la fin de la course. Pendant cette tâche, d'un coup, plus de bruit, un coup de radio le Mans et on apprend la sortie de la Corvette :( On remonte via les S de la foret, la Dunlop pour arriver tranquillement sur la ligne droite des stands pour l'arrivée. Arrivée sans surprise.
 
Grosso modo, un sentiment bivalent sur ces 24 Heures. Heureux d'avoir fait un 24 Heures normal avec le public, les concerts, les discussions autour d'une bière, ... Bref cette atmosphère si chère. Cependant, d'un point de vue sportif, une grosse déception en Hypercar ou il n'y a pas eu de compétition à cause du législateur, un LMP2 intéressant comme on peut le voir en WEC et ELMS, un GTE Pro mal balancé également même si ce n'était pas aussi criant qu'en Hypercar, un GTE Am ou mal balancé également pour les Féfé. J'espère sincèrement que le législateur apprendra de ses erreurs et que nous vivrons un beau centenaire :)
Avatar de l’utilisateur
MichelVaillant
Pilote Silver
Pilote Silver
Messages : 241
Inscription : 30 mai 2021, 11:36

Une édition assez calme pour moi cette année, étant donné que je n'étais pas accompagné,
Du coup j'ai pas mal bougé sur les virages (Mulsanne, Arnage, Tertre-Rouge...). 
Je passe vite sur le pesage, qui m'intéresse moins, et j'arrive sur le circuit pour le jeudi soir. Le jeudi est mon moment préféré de la semaine : il y a déjà du monde, on redécouvre le circuit, et l'évènement monte en puissance, le meilleur est encore devant. 
Vendredi, je manque la parade en centre-ville, mais je retrouve des amis en ville pour profiter de l'ambiance. Chaque café a son ambiance musicale pour l'occasion : dj set, groupe irlandais...
Le samedi, je fais pour la première fois le départ depuis la ligne droite des stands. C'était à faire une fois, même si le côté "foule compact" n'est pas vraiment agréable. L'idéal serait de laisser les escaliers menant aux gradins dégagés. Autour de moi, plusieurs personnes "prisonnières" de la foule étaient au bord de la crise de panique. 
Je profite de la procédure de départ : l'hélico de l'armée de Terre est impressionnant, puis arrive la très attendue patrouille de France. Le tour de formation puis les premiers tours de course s'ensuivent. 
Au bout de quelques tours, le public se disperse. Les allées sont noires de monde, je suis étonné de lire qu'il y avait moins de public qu'en 2019. 
Le village est de mieux en mieux, avec ses nombreux bars qui ont tous une ambiance différente. Le Comptoir 24 près de la Dunlop est une vraie bonne idée. 
A la tombée du soir c'est toujours la grande foule. On passe presque sans transition de la boutique Rolex aux baraques foraines, sans oublier l'historique Taverne, le bar à champagne et les stands de jarret grillé... Il n'y a vraiment qu'au Mans qu'on voit ça. 
Fin de soirée au Tertre Rouge. Puis le dimanche matin à Mulsanne, avant de repasser par le Village pour l'arrivée. 
Quelques heures après la course, les routes du circuit rouvrent à la circulation, et les campings se vident rapidement. 
Dans quinze jours, le grand circuit va revivre, pour Le Mans Classic
tintinultra76
Pilote Silver
Pilote Silver
Messages : 129
Inscription : 16 mai 2021, 16:13
Localisation : Rouen (76)
Contact :

Départ de Rouen le jeudi matin avec 2 fourgons et une voiture direction Beauséjour. Arrivée vers midi au camping et nous nous installons traditionnellement au niveau du dernier bloc sanitaire avant la forêt. Beaucoup moins de monde à notre arrivée et notamment le campement anglais de Travel Dest à l'entrée de Beauséjour est absent. Contrairement aux autres années, le camping se remplira à partir du vendredi et sera quasi complet pour la course.
Le jeudi, on le passera aux virages Porsches à regarder les essais et l'hyperpole
Le vendredi, visite des paddocks, petite marche sur la piste et pour finir le village
Le samedi, on regardera le départ des tribunes de l'enceinte générale et ensuite on a été au virage de La Chapelle. Retour à Beauséjour et ensuite une partie du groupe ira au niveau du karting et l'autre aux virages Porsches. Le dimanche, on prendra les navettes pour aller à Mulsanne et Arnage. Retour à Porsche pour voir l'arrivée.
On a eu la chance de partager ces 24h avec un jeune ingénieur prestataire de Peugeot Sport en charge du simulateur. On espère qu'il obtiendra sa mutation pour être ingénieur de piste et ainsi pouvoir visiter le paddock Peugeot l'année prochaine.
Un peu déçu de l'animation d'avant course sur la pré-grille, je trouve que cela en a perdu par rapport aux années précédentes.
Par contre très bonne gestion des navettes pour aller à Mulsanne et Arnage en tous les cas le dimanche
Voila et vivement l'année prochaine
Avatar de l’utilisateur
Dominique
Pilote Silver
Pilote Silver
Messages : 160
Inscription : 03 juin 2021, 21:44

Bonjour,
Je me suis mis en route mercredi matin avec ma caravane. Je suis d'abord passé prendre mon copain Aldo 78 qui habite dans Le Mans, près de Gazonfier pour qui connait. Installation nickel à notre emplacement habituel. Aussitôt, je transmet une photo de l'emplacement à Cousin'Hub et Mouss'. Ce denier, arrivé la veille à Beauséjour, me renvoie son installation qui fait penser à un champ désert... pas pour longtemps. Pendant que mon copain commissaire officie, j'enfourche mon vélo pour retrouver Mouss' aux virages Porsche. C'est un bon début. On passe ensuite visiter son emplacement toujours aussi isolé. 
Déjà il est l'heure du RDV au totem Audi, moment sympa évoqué ailleurs.
Pour la soirée, je retrouve Cousin'Hub et Cocojojo22 à la tribune du raccordement.
Jeudi : je passe une partie de la journée avec mon pote quand il n'est pas de service. On a convenu avec Cousin et Cocojojo d'aller en voiture à Arnage, un coup de téléphone à Mouss' pour passer le prendre m'apprend qu'il est déjà sur place. On passe quelques quilles gentiment au contrôle, on ne va quand même pas risquer une déshydratation :lol:.  Dans l'après-midi, direction le Tertre Rouge pour retrouver Wannig, un ancien d'EI. Re- la tribune du raccordement pour une partie de la soirée, karting (réduit à peau de chagrin :-x pour le reste.
Vendredi, journée entièrement en compagnie d'Aldo 78, St Saturnin le matin, Mulsane l'après-midi puis les stands.
Samedi, j'ai convenu d'aller au départ avec Cousin à son spot habituel, "face aux stands Audi" selo lui. Il est en compagnie d'un de ses copains et le fils de celui-ci. Lorsqu'il m'a dit son âge (15 ans) et que c'était sa première fois, ça m'a mis un coup ! C'était l'âge que j'avais à ma première et là, c'était ma cinquantième.... Il a noté :wink:. Après, j'ai vécu ma vie jusqu'à minuit, heure de fin de vacation du copain.
Dimanche matin, heureusement qu'il y avait du suspense dans les autres catégories... Vers 9 h, je remonte en face les "stands Audi". Mon voisin de gauche (il en reste :lol:) a eu une panne de godasse, cf photo jointe.
Image
Je devais avoir la covid à ce moment là, tout le monde a reculé sauf moi :mrgreen:.
Un dernier casse-dalle à la caravane et on termine à deux, mon pote ayant bouclé sa dernière vacation à 12h.
Pour l'arrivée, nous nous sommes postés sur la terrasse au dessus du stand de l'hydrogène.C'est vrai qu'elle n'est pas terrible pour les photographes. Pour le spectateur lambda, elle reste intéressante avec un écran géant en face. Et justement, qui m'envoie un message d'en face ? Mouss ! Il est là :

Image

Il y a bien longtemps que je ne suis plus allé sur la piste après l'arrivée, je ne dérogerait pas encore cette année.
Que s'est-il passé cette année ? Nous sommes sortis par le stade et le Tertre Rouge en moins de 15 minutes !!! Certaines années, il nous a fallu plus d'une heure. Re-passage dans le Mans, et direction sud-sud-ouest pour arriver à la maison à 20 heures.
Vivement l'an prochain.
Dominique
Avatar de l’utilisateur
Achel
Pilote Silver
Pilote Silver
Messages : 144
Inscription : 03 juin 2021, 11:51
Localisation : Vexin
Contact :

Cette année, c'est la totale. J'habite maintenant loin de la région parisienne, au sud de la Sarthe près de Durtal. Du coup, 45 minutes pour aller au circuit.
Après 3 ans d'absence, je n'ai pas pu aller à l'édition 2021, je me suis goinfré dans les bruits et les odeurs, j'ai mitraillé comme un chinois pendant le pesage, la journée test et les deux journées d'essais. J'ai fait la tournée des grands ducs : Arnage, Mulsanne, intérieur Porsche, virage du karting, intérieur raccordement, partout où l'accès était possible pour un sans VIP comme moi, j'y étais.

Mais globalement, je me suis ennuyé. Les voitures sont les mêmes que l'an passé, il n'y a pas eu de bagarre ou si peu, l'hyper-pôle est une mascarade, la bière est plus chère qu'un litre d'essence, le prix des miniatures reste bien élevé et heureusement, le vainqueur désigné par l'ACO n'a pas faibli. Du reste, j'ai plié les gaules le dimanche peu avant midi pour déjeuner à la maison.

Heureusement, il y a eu beaucoup de belles rencontres lors de cette semaine. J'ai tout d'abord commencé à apprivoiser mon tout nouveau Canon R6, j'ai fait la connaissance de Blade alias FX (ou l'inverse) avec qui j'ai traîné beaucoup le mercredi, j'ai revu tous mes amis miniateux-photographes-amoureux de le Mans, j'avais une place de rêve sur le parking Blanc (en C1 juste en face l'entrée) et aussi fait la connaissance de nouveaux amis, ceux qui alimentent le concours photo, sans oublier Dominique, Mouss et Cousin Hub. Un bien joli moment de partage que cette bière au totem Audi mercredi soir.

Bref, 2022 est mort, vive l'édition 2023 !
Dernière modification par Achel le 23 juin 2022, 08:40, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
cousinhub
Pilote Bronze
Pilote Bronze
Messages : 15
Inscription : 06 juin 2021, 20:37
Localisation : Dieppe (76)
Voiture : un tracteur Ford
Contact :

Un petit complément au message de DOMINIQUE...

Et on ne parlera pas du beurre salé, promis !!! Je dois bien ça à Cyrille.


Image

A bientôt.
Avatar de l’utilisateur
Dominique
Pilote Silver
Pilote Silver
Messages : 160
Inscription : 03 juin 2021, 21:44

Bonjour,
Petit complément suggéré par notre cousin commun.
Dimanche matin, une odeur de bonbon à l'anis me vient aux narines, je n'avais pas encore la covid :lol:. Croyant avoir à faire à quelqu'un qui tentait de faire passer le goût de la chipolata de 6 h du mat', je fais part de ma constatation à Cousin'Hub qui part à rire en se décalant pour me montrer notre voisin de l'extrême gauche (mais si :mrgreen:) 
Image
Une coulée devant son siège trahissait, non pas une panne de sphincters, mais un accident de (grand) godet anisé :lol:. 
Et pour le croisement Mickey/Glickenhaus, si ma maman voyait ça de son urne, ben ça ch....rait des pointes rougies au feu.
Dominique

PS : c'était plutôt en fin d'après-midi du samedi, mais ça me plait de dire que c'était dimanche.
Avatar de l’utilisateur
cousinhub
Pilote Bronze
Pilote Bronze
Messages : 15
Inscription : 06 juin 2021, 20:37
Localisation : Dieppe (76)
Voiture : un tracteur Ford
Contact :

Vous comprendez maintenant pourquoi je m'evertue à dire que ce qui se passe au Mans doit rester au Mans.
Avatar de l’utilisateur
Mouss'
Pilote Bronze
Pilote Bronze
Messages : 35
Inscription : 07 juin 2021, 11:07

Salut tout le monde !
Ca fait du bien de vous lire.
Je peaufine mon récit et essaye de vous le poster dès ce soir.
J'espère que vous aimez la lecture ;-)
A nous tous on aura bien couvert et retranscrit cette édition !
Le Mans, l'assurance pour de bonnes rillettes le WE de la semaine 24 depuis 1987
Avatar de l’utilisateur
Mouss'
Pilote Bronze
Pilote Bronze
Messages : 35
Inscription : 07 juin 2021, 11:07

Mardi 07 juin – 05h55
Le radio réveil sonne. Dernière journée de boulot. La prochaine sonnerie ce sera mardi 14 juin. La semaine sainte va débuter.
Depuis la semaine précédente je tanne tout mon entourage. Z’ont tous les dents du fond qui baignent. Et par là-dessus… mon bled n’a rien trouvé de mieux que d’organiser son carnaval « en décalé » sur ce dernier WE d’avant départ. Les connards ! Et surtout le dernier « tour de chars » ce mardi 07 juin. Pas envie de croiser un de ces machins qui contrarie ma sortie de ville et ma prise de route ! Et surtout un vigile qui comprendrait pas que je veuille sortir du périmètre interdit à la circulation. Ce ne sera finalement pas le cas. La délivrance sera bien au rendez-vous. Jamais été aussi ravi de voir le panneau de fin d’agglomération de mon bled.
Mais avant, moitié de journée en rdv extérieur et moitié de journée en télétravail. Les heures sont longues à passer. Ma « mule » est déjà chargée du dimanche. Reste plus que le frais à sortir du frigo. La glacière à remplir des pains de glace qui devront tenir jusqu’à ce qu’on les relève le dimanche 12 ! « jusqu’à ce qu’on vous relève » que je leur ait dit à mes pains de glace. J’avais déjà glissé ça dans un scénario de film qui avait connu ma foi une belle réussite.
Côté météo, je fais également bien chier mon monde depuis quelques jours en ressassant que ça va être bien merdique mercredi (vent et pluie annoncée). Montage du campement bien galère... Ca fait trois ans la dernière fois. J’ai plus mes repères... Et plus ma 306 avec les barres de toit pour tendre la bâche… Et y’a aussi le transfert du matos entre les mules en Mayenne qui va pas être simple… L’étoffe du mec bien casse-couille bien incarnée !

Mardi 07 juin – 17h38
Mon contrat « employeur-esclave » ayant été pleinement respecté. Je fuis !
Mais pourrais-je franchir la barrière du Carnaval ?
Cette dernière interrogation est vite levée comme dit précédemment.
19h28 Abbeville
20h21 Rouen
21h09 Evreux
22h35 Alençon
Sur la route, j’ai scrupuleusement scanné tous les spots météo des chaines radio… Peut-être une amélioration.
Les derniers 100km de route départementale sont en mode rallye. Je connais les virages par cœur. Les points de freinage. Les cordes….

Mercredi 08 juin 00h01
La « mule de transfert » est arrivée à bon port en Mayenne. Première satisfaction. Le pot d’échappement me glisse à l’oreille quelques « clics » de refroidissement. Ouais c’était bon ça aussi.
Transfert du frais dans le frigo. Les pains de glace se prennent aussi un dernier shot de congelo pour la nuit. « jusqu’à ce qu’on vous relève » que je leur répète…

Mercredi 08 juin 06h30
Levé mais pas lavé. Dernier point météo. La belle journée sera là ! En tous points de vue ! Peut être le vent qui va me compliquer un peu l’affaire. Mais le défi me plait déjà. Just havin’ fun !

Mercredi 08 juin 07h42
La « nouvelle voiture officielle des 24h du Mans » est chargée. C’est sa première à elle. Il lui aura fallu attendre 24 ans à ma jolie… Je suis une vraie Mary POPPINS. Faire rentrer tout le barda contenu dans un 508 break… dans une 106 pas break du tout. Trop fier. De l’organisation et de l’expérience tout ça je vous dis !

Mercredi 08 juin 07h52
Café. Douché. Prêt à se lancer « pied au plancher » à travers les champs de la Mayenne et de la Sarthe. Direction Arnage. Hors de question de prendre la nationale. Vitesse de pointe en descente… 85. En côte… ça chute à 55… J’ai bien pensé à laisser le bidon d’huile dans le coffre. Au cas où…

Mercredi 08 juin 10h06
A la régularité je suis pas mal… J’ai un sourire qui va de là… à là… Embrayage checked.
Je me plie au gentil contrôle du comité d’accueil de Beauséjour. Je suis à deux doigts de serrer tout le monde dans mes bras XD

Mercredi 08 juin 10h08
Première photo officielle de cette édition 2022. Evidemment, celle de mon futur campement qui se situe « là » et pas ailleurs. Mais avant ! La dégustation de cette Triple Westmalle blonde judicieusement mis la veille au frigo et replacée en glacière le matin même s’impose. L’instant est solennel. Une nouvelle Peugeot foule ces quelques mètres carrés de Terre sainte ! Et puis ca faisait trois ans d’attente. bouse c’était long. Et ma « campagne de braconnage de 2020 » n’avait pas le même charme XD. La cérémonie ne s’éternise pas malgré tout.

Mercredi 08 juin 11h32
La tente est jetée. La bâche est tendue. La moquette est étendue. Oui… oui… j’apporte bien un carré de moquette pour ma descente de lit du matin… J’ai les pieds délicats… Que voulez-vous.
La première bouteille de bière est jetée au sol avec délectation.
Un rapide casse-dalle…mixture pain / salade de surimi frais. Et tiens… une bière pour accompagner le tout…

Mercredi 08 juin 13h33
Je suis en direction du Porsche intérieur.
Trois ans c’est long. Mais finalement c’est bien vite passé quand on est là. Surtout après avoir perdu plusieurs minutes à refaire marche arrière car la voie d’accès depuis le centre de Beauséjour vers le l’entrée du Porsche est condamné… LOL
L’enclave est donc contournée par le Sud. Les dernières marches de la butte sont montées avec empressement. Il est 13h40. Les festivités vont débuter. Ca s’arrose bien sûr !
Donc re-bière et Dominique débarque sur son maxi-mini vélo. Rien à voir avec ma monture. XD.
L’est sacrément fort le gaillard ; au téléphone, il m’a retrouvé à l’oreille dans ce tumulte 😉

Mercredi 08 juin 16h15
Nous nous sommes rendus vers la nouvelle terrasse ACO du karting. Après un passage éclair pour recharge au camp de base. Chemin faisant, je cherche mon futur patron… Loupé de peu. Je vois sa Ligier de près quand même. Mon fourgon de chantier arborera prochainement le même logo. Bizarre… j’ai l’impression que je n’aurais pas les mêmes sensations au volant…
Pas le meilleur spot pour les photos, mais pour la vue et les oreilles ça produit son effet. Bel enchainement sortie esses Porsche / entrée de la ligne droite des stands. Mon compagnon du moment reprend sa ligne de course. Mais on est appelé à se revoir. Belles sensations sous le soleil.
Je quitte tard mon poste d’observation.
Direction le musée pour voir de près la 9x8 qui y est logiquement exposée si j’ai bien tout compris.
Traversée des tribunes des stands. Un coup d’œil au Rafale. Entrée express au musée. Enfin… express… il a fallu présenter le billet au vigile… puis à l’hôtesse au tourniquet. Ça fait beaucoup de manip ‘ ct’affaire… J’avais oublié ça. Ça cause ça cause gentiment le temps de tout dégainer du sac et du porte-feuille. Et enfin je suis autorisé à slalomer à grandes enjambées vers la zone « Peugeot ». Rapides clichés des historiques de ma jeunesse… non pas les premières placées à l’entrée du musée…
Et vite la 905… et vite la 908…re- la 905 au salon dédié… et re-la 908… mais… mais… elle est où cette 9x8 ?!?
« benh non elle est pas là la 9x8… elle est exposée au réceptif Peugeot »…
Merci Mademoiselle… au revoir Mademoiselle… arf oui le ticket à présenter pour sortir aussi…

Mercredi 08 juin 19h04
Ma femme trouve que la 106 a bien changé depuis la dernière photo que je lui ai adressée…
La bête est enfin devant moi… pas ma femme hein !
Il va falloir encore attendre Spa 2023 pour l’entendre et la voir se glisser depuis la Source vers le haut du Raidillon… Le décompte est donc lancé ! top chrono !
Plusieurs minutes à décortiquer l’engin. Et puis des pas plus loin. Des tours à gauche à droite. Je visite. Je reprends mes marques. La sortie des stands intérieur Dunlop.
Et c’est l’heure du rdv du fofo. Et il fait encore soif ! Bien accompagné d’un bon saucisson. Merci l’ami !
Ça cause photos et thèmes. Ça déroule.
On est bien.
Et chacun reprend sa route.

Mercredi 08 juin 19h38
Moi j’ai rencard avec le Porsche intérieur de nuit.
Mais je ne peux m’empêcher de remonter sur la terrasse ACO du karting. Une belle découverte.

Mercredi 08 juin 23h25
Le Porsche intérieur de nuit… j’immortalise cet instant avec une petite video qui ne fera plaisir qu’à moi-même.
Le repos peut alors être envisagé. Plongeon dans la tente et le duvet. Sûr que la nuit sera beaucoup plus agréable qu’un mois avant à Spa !

Jeudi 09 juin – 08h16
Je passe au petit déj’. Et pas de voisin à moins de 20m.
Et pas de queue non plus à la douche. Le pied !
Petit hic quand même… c’est certainement un apprenti en alternance en mécanique automobile qui a monté les joints des raccords de sortie des douches… Résultat : une piscine de 20 cm d’eau à l’extérieur des bungalows. Pratique pour rentrer / sortir sec…
Heureusement que ce gars-là n’était pas chargé des raccords des WC…

L’organisation… c’est le secret d’un séjour réussi.
Ai oublié un essuie main et un torchon pour la vaisselle du café du matin… Poa grave… je sacrifie bien volontiers un caleçon sur l’autel du Mans !
Et pour éviter d’avoir à sortir systématiquement le ticket d’entrée à chaque check point et de notamment de l’incontournable « virage Arnage / Indianapolis » haut lieu de l’intégralité de la journée… clic clac Kodak… une photo du code barre du ticket… 2.0 le bonhomme. Ce sera moins chiant que la veille.

Jeudi 09 juin – 10h53
Petit délice du moment.
Allongé dans l’herbe sèche du Porsche intérieur avec l’inclinaison du talus idéale… les yeux fermés… avec en stéréo des conversations en Allemand dans l’oreille gauche et un accent « so british » dans la droite.. et devant le chant des oiseaux qui se distingue entre les passages des autos pétaradantes.

Jeudi 09 juin – 12h32
Retour camp de base. Sac chargé. Lourdement chargé. Faut des « munitions » pour tenir toute la journée. Les pains de glace ont tenu leur rang durant cette belle journée du mercredi. Sandwichs rillette / cornichons (une bonne dose du tout hein !) et jambon-fromage-beurre au programme. Et un petit bout de fromage aussi pour compléter la musette. Régime « gras – gamma GT » bien assuré !
Et me voici lancé sur mon véritable mini vélo sur la piste de Beauséjour. Sensation de gosse. Me manque plus que la pince à linge et le bout de carton pour que l’effet soit complet. Si tu as la référence… Je surfe la « foule » du matin. En fait Beauséjour est presque désert. Edition calme pour une reprise ? Ce ne sera pas le cas hein ! Le vendredi soir, je serai complètement encerclé à mon retour. Un beau choc !
La route qui mène à Arnage est parcourue avec une sérénité retrouvée. Le pèlerinage prend tout son sens. Je retrouve « mon » poteau de clôture pour y cadenasser ma monture. C’est pas la chaine de tracteur de Dumé mais… faut quand même en vouloir pour me chiper ma « bécane »…
Téléphone sorti prêt à dégainer ce fichu code-barre. Et le préposé de me dire « on n’a pas l’appareil pour bipper les tickets ». LOL. Dépose de sac. Ouverture de sac. Sorti de portefeuille. Extraction du ticket. Présentation. Rangement ticket. Fermeture de sac… « ah non… fermez pas le sac… faut que ma collègue contrôle l’intérieur du sac »… Qui a dit qu’en France on ne savait pas partager le travail ? Bon… j’ai de mon côté aussi bien travaillé… mes munitions ont été vidées durant toute la journée de ce jeudi… on ne me la fait pas Mademoiselle…
On se recroise les potos du fofo 😉
La journée est belle. L’après-midi… la soirée et ce début de nuit.
Ce secteur c’est mon sanctuaire à moi. J’ai des bons souvenirs ici. Il y a quelqu’un qui n’est plus là mais sa présence est palpable… là quelque part… Et dire que ce sanctuaire sera (le plus tard possible hein !) traversé par des voitures à hydrogène, ça m’effraie. Beaucoup de chance d’être là à ce moment-là.
Je « savoure » l’hyperpole… Bruno s’évertue à donner du rythme dans son micro. Mais franchement la mayonnaise ne prend pas en moi…

Jeudi 09 juin – 22h06
Je me plais à m’exploser les tympans au niveau du portique GOOD YEAR à la sortie du gauche d’Indianapolis… je sais… c’est pas bien… mais j’y peux rien… peux pas m’en empêcher.
Le retour de nuit a encore plus de saveurs que l’aller. Presque pas de voitures non plus sur la route.

Vendredi 10 juin – quelle heure est-il ? pfuuuuuu on s’en fout
Un camping car est arrivé dans la journée du jeudi. Côté Est de ma tente. Cool. Un bel écran qui me cache les rayons ardents du soleil qui fait habituellement monter la chaleur dans la tente dès le petit matin. En plus un des gars est d’min’coin… Il m’a aussi vite repéré au nombre de bouteilles de bière belges qui ornent à présent un des côtés de ma tente XD.
On cause tous. Les uns prennent leur petit déj’. Moi je me rase peinard. La douche est prise là encore sans faire la queue. Je me dis que ce ne sera certainement pas le cas l’an prochain… pour le centenaire. 2022… édition calme que je me dis encore…
La belle après-midi se passe en bonne compagnie, avec quelques gars du « fofo d’à côté ». Notre demi-finale de pétanque est digne de passer sur la chaine l’Equipe ! si si… sérieux ! Le Docteur BOUILLE… en mode « expert de la boule » ! En face, côté « ch’ud », ça ricane mais on voit bien que ça serre des fesses quand même.
Entre-temps, je gère à distance un emprunt bancaire. Par téléphone. Surréaliste.

Vendredi 10 juin – 18h54
Ma soirée « à moi » va commencer.
Le BBQ est prêt. La 106 « crache » du OASIS à travers ses deux malheureuses enceintes. Le son est quant même honorable. Bon… enfin… à quelques mg de sang dans l’alcool, on trouve tout génial… Je suis à présent totalement encerclé. Je ne pourrais même pas sortir ma bagnole si besoin… LOL.
Ca grille tranquille au fur et à mesure sur le BBQ. Le Chateauneuf du Pape se laisse bien apprécier dans son verre à pied. Je fais aussi mes réserves de chipos aux herbes pour le lendemain. Miamm !

Vendredi 10 juin – 23h33
Je fais ma prière du soir. Les DIRE STRAITS distillent paisiblement les pistes de l’album « on the night » en ce début de nuit. Ce disque, il avait été mis de côté depuis des mois. Cette année, c’était la sélection retenue ! Beauséjour n’est pas aussi agité que les années passées. Ma lanterne thaï dans une main, prête à décoller, gentiment chauffée par les derniers morceaux de bois qui brûlent dans le BBQ. Mon verre de Bénédictine dans l’autre… Salut les parents.

Samedi 11 juin – JOUR DE COURSE
Passage éclair du côté des Ligier. Bon benh c’était écrit que je ne croiserai pas mon futur patron au Mans… L’avait claqué la pole la veille en plus !
Départ à 16h00… quelle idée à la con non ? Après l’hyperpole… devoir attendre jusqu’à 16h00… Va falloir être bon sur la gestion du « pipi stop ». Pas question de perdre ma place face au stand Toyota pour ça. Donc on ne se jette pas sur l’intérieur du sac et on gère son hydratation avec rigueur ! Ce sera le seul moment de contrôle de la semaine XD.
On cause entre voisins. Choc de génération. Qui c’est la fille qui jongle avec un ballon ? Et ce « squirzy » c’est qui ? Par contre le gars au casque vert je connais un peu moi… Bon Larrousse a pas pu / su lâcher les watts. Le Grand Barbu nous a heureusement bien régalé lui ! D’autres visages « familiers » que je vois déambuler sur la ligne droite des stands. Mise en grille. Z’aurait pu passer les hymnes à ce moment-là les gars de l’ACO. Pourquoi nous avoir ôté ce petit moment de frisson quand les tribunes reprenaient en chœur le « God save the Queen » ? Tiens… un gars avec une vieille combi Peugeot Sport au loin… une surprise Peugeot ? Benh non… La chaleur est écrasante. Quelques nuages s’interposent avec grand plaisir et de légères brises tentent de rafraichir l’atmosphère. Le grand ventilateur déployée par l’Armée Française ne suffit pas non plus. Je grille littéralement. Avoir retiré « tube écran solaire » de la liste du matos à prendre n’était pas une bonne idée. De l’organisation qu’on a dit… J’en pèle encore aujourd’hui… Les pains de glace ont tenu aussi. La bière n’est pas chaude à quelques instants du départ. Et la rillette n’a pas tournée.
Et ils sont enfin partis !
Le déroulé de la course on le connait 😉
Mon parcours à étapes est immuable pour ce samedi. Je ne m’en lasse pas. Les mêmes spots. Plus ou moins longtemps à gauche… à droite. On se recroise Cousin Hub’ et Dumé entre temps. Pour le concert… benh c’est visiblement plus là… C’est con… C’était bien là… TEXAS avec les échappements des P2 la dernière fois, c’était cool. Et la BRI en mode « moteur à explosion » à l’écran dans le même temps. Pourquoi on n’a pas eu droit à ça cette année ?!? C’était où les Stranglers ? La butte de sortie du Dunlop. Et les « esses de la Foret ». Longtemps ici. J’aime bien. Puis le Tertre Rouge. Passage à la nuit en mode « hiver » après avoir cramé toute la journée au soleil. L’inclinaison du talus est également bien agréable.
Cette année je ne passe pas à la Chapelle intérieur. Pas l’envie. J’ai trop hâte de revoir la ligne droite au milieu de la nuit. Avec toutes ses lumières. Trois ans d’attente c’est long quand même. Retour terrasse ACO du karting. Quand même mieux que les vieux stands. Le Grand Remplacement ce sera ça cette année. Déjà dimanche matin 01h30. Jeté dans la tente vers 03h00 après… un dernier passage au Porsche intérieur. On se refait pas.

Dimanche 12 juin – dur dur le réveil
Bon visiblement Cousin Hub’ tient sacrément bien la rampe. Mais c’est raté pour se voir au Porsche. Trop tôt pour moi. 07h33 t’es dingue ! Levé 09h26 moi…
La Corvette est annoncée « out ». Zut. J’apprends bien plus tard quelle en est la raison. Arf… Double coup dur au moral.

Dimanche 12 juin – 11h20
Je me poste sur la butte en face de la terrasse ACO du karting. Ce sera jusqu’à la fin de course. Là je peux m’hydrater et reprendre une place facile au cas où… XD Quelques échanges de SMS avec un gars en chapeau en face. 😉 Inclinaison du talus également parfaite. bouse qu’on est bien.

Dimanche 12 juin – 16h00
Et c’est terminé.
Tiens la #7 n’est pas derrière la #8… pas de parade… y’a dû y avoir un « truc » non ?
Belle haie d’honneur des commissaires.
Comme à l’accoutumée, Beauséjour sera le dernier camp à être vidé. Alors envahissement de piste à un rythme de sénateur. Et ça le fait quand même. Au pied du podium. Peinard.
Et là c’est vraiment vraiment… terminé. Retour vers le campement. Quelques clichés des autos au parc. Je quitte la piste au pont des esses Porsche. Démontage du campement tranquiiiiiille. On recharge tant bien que mal la voiture. Bizarre… y’a des trucs qui ont gonflé depuis mercredi ?!? J’arrive pas à tout faire rentrer dans la mule cette fois… Elle a pris cher en 5 jours Mary POPPINS ! Les voitures bouchonnent grave pour sortir. Impossible pour moi de lancer ma 106 là-dedans. Donc patience.

Dimanche 12 juin – 18h49
Je suis enfin à la seconde chicane des Hunaudières. Une photo de la « mule » à cheval sur le vibreur. Puis virage de Mulsanne. Et rebelotte pour la photo. Le « stop » d’Arnage n’est plus accessible à cette heure. Dommage. Et c’est le retour en Mayenne…
Les pains de glace sont « relevés » de leur charge. L’eau est déversée dans la haie de charmilles. De l’eau bénite ! Un dernier bout de glace fait même preuve d’une résistance acharnée.

Dimanche 12 juin – 21h08
La 106 est rentrée dans son stand.
Elle aussi va déprimer pendant quelques temps...
Le Mans, l'assurance pour de bonnes rillettes le WE de la semaine 24 depuis 1987
Avatar de l’utilisateur
cousinhub
Pilote Bronze
Pilote Bronze
Messages : 15
Inscription : 06 juin 2021, 20:37
Localisation : Dieppe (76)
Voiture : un tracteur Ford
Contact :

What else ?


2022, une bonne cuvée chez Mouss aussi !!!

C'est bhô le Porsche au petit matin !!!
Avatar de l’utilisateur
RX8
Pilote Silver
Pilote Silver
Messages : 129
Inscription : 16 mai 2021, 07:00
Localisation : Ardennes 08
Voiture : ... fana de rx8

tres belle prose les gas et qui rendent bien de l'ambiance LE MANS
Avatar de l’utilisateur
cousinhub
Pilote Bronze
Pilote Bronze
Messages : 15
Inscription : 06 juin 2021, 20:37
Localisation : Dieppe (76)
Voiture : un tracteur Ford
Contact :

le 9 juin à 18h00, quelques part à Indianapolis
Un quatuor en goguette : 
En rouge Stef, alias CocoJojo Touwentytout, armé de son APN
En beige, Mouss, alias ... euh Mouss, armé d'une ... euh mousse
En casquette 24, Dominique alias Nart Vador, solidaire de Mouss'
En bob Porsche, Denis47 qui tente désespérément de se faire passer pour Cousin Hub.... MAIS CA MARCHE PAS !!!!

Image
Avatar de l’utilisateur
Denis47
Pilote Silver
Pilote Silver
Messages : 180
Inscription : 15 mai 2021, 19:27
Localisation : Lot et Garonne

Merci CousinHub pour cette photo souvenir d'un agréable moment entre pots fofos
Répondre